S'abonner à flux flux actualité professionelles IRMA
Mis à jour : il y a 1 heure 34 min

Aide à l'innovation et à la transition numérique de la musique enregistrée

mar, 08/28/2018 - 12:21

Lancé en 2016, le dispositif de soutien à l'innovation et à la transition numérique de la musique enregistrée a été reconduit par le ministère de la Culture (DGMIC) en 2018. Dernière date limite de dépôt des dossiers : 5 octobre.

En 2017, cette aide a permis de soutenir 58 structures du secteur (producteurs phonographiques, distributeurs, plateformes de musique en ligne, intermédiaires techniques) pour un montant cumulé de plus de 1,5 million d'euros.

L'objectif de ce dispositif reste l'accompagnement des PME et TPE du secteur de la production phonographique indépendante dans l'adaptation de leur outil productif aux nouveaux usages numériques et aux nouvelles conditions de marché.

Dotée d'une enveloppe annuelle globale pouvant aller jusqu'à 2 millions d'euros, cette aide est plafonnée à 50 000 euros par demandeur et par an, avec une dérogation jusqu'à 100 000 euros par an pour les projets présentés en commun par plusieurs structures.

La prochaine réunion de la commission au titre de l'année 2018 est fixée au 5 novembre 2018. Le formulaire de demande d'aide, disponible au téléchargement ci-contre, et l'ensemble des documents demandés, doivent être transmis au secrétariat de l'aide au plus tard le 5 octobre 2018.

Marché de la musique enregistrée au 1er semestre 2018

mar, 08/28/2018 - 12:00

Le Snep a publié certains indicateurs qui témoignent de la vitalité de la production française dans les tops & classements, et d'un usage contrasté du streaming selon les genres musicaux.

Productions françaises

Dans le prolongement des résultats de 2017, les artistes produits en France continuent d'avoir la côté ! Ainsi, 19 artistes français ressortent parmi les 20 premiers noms du Top albums, et 148 productions françaises apparaissent dans les 200 meilleures ventes d'albums du 1er semestre 2018. À noter qu'il s'agit bien souvent de jeunes talents puisque 45 premiers albums produits en France font partie du Top 200.
La part des productions françaises par style musical est ainsi prépondérance dans 4 des 5 principaux genres musicaux.

Pour rappel, l'intégration de la consommation en streaming dans les tops & classements (réalisés par GFK) a évolué en avril dernier et ne prennent plus en compte que les écoutes en streaming issues de la consommation premium (abonnements payants). Plus d'infos

Streaming

Par ailleurs, l'évolution de la consommation de musique en streaming poursuit sa progression et enregistre une croissance de près de 40% au 1er semestre 2018 au regard des 6 premiers mois de l'année dernière.

La prédominance du streaming dans les usages est toutefois portée par les musiques urbaines et électroniques et reste largement en-deçà pour le rock, la pop et les variétés.

PLUS D'INFOS

Semaine du 27 août au 2 septembre

ven, 08/24/2018 - 14:16

Chaque semaine, retrouvez les principaux rendez-vous professionnels (salon, rencontre, AG…), les dates limites des aides à la filière (subvention, crédit, bourse) et des appels à candidatures pour les artistes (tremplin, concours).

RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET
ET ACTUALISÉ EN CONTINU


27 AOÛT

DISPOSITIF D'ACCOMPAGNEMENT (ouverture des candidatures)
STRI-IT, incubateur d'artistes de musiques urbaines
Studio des Variétés / Youtube



27 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Soutien à l'autoproduction
FCM



27 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Soutien à la formation pour les jeunes professionnels de la musique
Music Moves Europe



28 AOÛT

APPEL À STARTUPS (date limite de candidature)
Prix MamaInvent / Riffx




28 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Soutien à l'aménagement/investissement des salles de spectacles
CNV



29 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Crédit d'impôt spectacle vivant musical
Ministère de la Culture / DGCA



29 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Soutien à la musique en images
FCM



30 AOÛT - 3 SEPTEMBRE

RENCONTRE
Rencontres pro. du MEG Festival
Montréal (Canada)



30 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Soutien au showcase
FCM



30 AOÛT - 1er SEPTEMBRE

CONGRÈS
Eurovox, Vocal Fusion
La Haye (Hollande)



30 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Aide à la création
SPPF



30 AOÛT

SHOWCASE INTERNATIONAL (date limite de candidature)
Showcase au Mondo.NYC 2018
New York (USA) / Réservé aux adhérents Bureau Export



30 AOÛT

APPEL À PROJETS (date limite de candidature)
Résidence pour musiciens du monde arabe
Confort Moderne, Poitiers



31 AOÛT

AIDE (date limite de dépôt)
Programme de mobilité pour les artistes et professionnels de la culture
Europe Creative



1er SEPTEMBRE

APPEL À PROJETS (date limite de candidature)
Résidence à la Cité internationale des arts
Paris



1er SEPTEMBRE

SHOWCASE INTERNATIONAL (date limite de candidature)
Eurosonic 2019
Groning (Hollande)



1er SEPTEMBRE

AIDE (date limite de dépôt)
Anjou2021 : soutien au spectacle vivant et à la création
Département de Maine-et-Loire



2 SEPTEMBRE

APPEL À PROJETS (date limite de candidature)
Résidence Ramdam
Sainte Foy-lès-Lyon



RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET
ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Veille d'actualités - Semaines d'été

ven, 08/24/2018 - 14:15

Depuis mi-juillet : difficultés et concurrence des festivals, performances du 1er semestre (Snep), monétisation TuneCore, étude sur le crédit d'impôt phono, lancement de l'Aide à l'innovation, la mutation des labels, création de l'incubateur d'artistes de musiques urbaines Stri-It, etc.

Chaque semaine, l'IRMA vous propose une sélection d'informations sur le secteur musical.
Cette sélection est issue de la veille d'actualités relayée sur nos réseaux sociaux :


Les festivals de musique étouffés par la hausse des coûts
France Inter • Accès libre

Rock-en-Seine fera-t-il le plein ? Rien n'est moins sûr. Il n'est pas le seul grand festival de musique actuelle pour lequel il y a du vent dans les voiles. Cachets en hausse, concurrence féroce, prise en charge des coûts de sécurité, le secteur est-il en mutation ?



Musique enregistrée : les performances du 1er semestre 2018
Snep • Accès libre

Le public plébiscite la production française et ses jeunes talents (148 productions françaises au Top 200 dont 45 premiers albums) et la consommation de musique en streaming s'intensifie.



TuneCore permet maintenant la monétisation sur Facebook et Instagram
Billboard • Accès libre (anglais)

Le distributeur de musique numérique indépendant TuneCore a annoncé mercredi 18 juillet qu'il commencerait à permettre aux utilisateurs de monétiser sur Facebook et Instagram.



Évaluation de l'impact du crédit d'impôt en faveur de la production phonographique
Ministère de la Culture • Accès libre

Fin juillet, le ministère de la Culture a publié une étude Bearing Point-DGMIC visant à évaluer le CIPP, dispositif qui « contribue à la diversité du tissu productif » et constitue « un levier essentiel de promotion de la francophonie ».



Aide à l'innovation et à la transition numérique de la musique enregistrée
Ministère de la Culture • Accès libre

Le dispositif 2018 d'Aide à l'innovation et à la transition numérique pour les producteurs phonographiques, distributeurs, plateformes de musique en ligne et intermédiaires techniques est relancé jusqu'au 5 octobre par le ministère de la Culture.



Les labels de musique font-ils face à une crise A&R ?
Midia Research • Accès libre (anglais)

Mark Mulligan pose la question : Approche-t-on du point de basculement dans l'ère du streaming ? Les playlists et l'analyse des data rendent-elles la stratégie des labels proactive ou réactive ?



Tour d'horizon des startups de la musique les plus prometteuses
Les Échos Start • Accès libre

Réinventer le Live, booker des artistes, promouvoir des festivals… les startups de la musique investissent la scène ! Tour d'horizon -non exhaustif- des pépites les plus prometteuses.



Le Studio des Variétés et YouTube lancent Stri-It, incubateur d'artistes de musiques urbaines
GL Connection • Accès libre

Le Studio des Variétés (SDV) a conclu un partenariat avec YouTube pour le lancement d'un dispositif d'accompagnement de la scène urbaine émergente. Baptisé Stri-It, il permettra à 10 artistes de travailler, expérimenter et professionnaliser leur projet.



EN BREF FOCUS : FESTIVAL

ARTISTE

BUSINESS

TERRITOIRE


REPLAY

Voir la rubrique
ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Prix Société Ricard Live Music

jeu, 08/23/2018 - 16:58

Pour sa 10e édition, le Prix Société Ricard Live Music ouvre son appel à candidatures aux artistes ou groupes français en développement et complète encore un peu plus son dispositif d'accompagnement.

Le Prix Société Ricard Live Music (anciennement Ricard S.A. Live Music) est ouvert à tous les artistes ou groupes français en développement à condition qu'ils soient autoproduits, originaires de France Métropolitaine et que l'intégralité des membres soient majeurs. Sont également acceptés les artistes signés sur une structure locale ou associative, et/ou en contrat d'édition.

Alors qui sera le successeur de MNNQNS… ?

Modalités de candidature

Ouverture des inscriptions le 17 septembre.
Fermeture des inscriptions le 24 octobre.

Les projets pourront candidater en fournissant :
○ 1 vidéo
○ 1 titre audio

Le lauréat bénéficiera d'un programme d'accompagnement sur une année auprès des partenaires du dispositif (dont l'IRMA), auquel s'ajoute pour cette nouvelle édition la plateforme Bigwax.

Le lauréat remporte :

  • Live
    ○ Tournée Société Ricard Live Music 2019
    ○ Programmation sur les grands festivals de l'été 2019 dont Les Francofolies de La Rochelle
  • Production
    ○ Production EP et clip
    ○ Distribution digitale EP par TuneCore
    ○ Pressage vinyle et distribution physique par Bigwax
  • Coaching
    ○ Résidence au Chantier des Francos
    ○ Accompagnement personnalisé par IRMA Formations
    ○ 20 h au SDV - Le Studio des Variétés
  • Matériel
    ○ Expérience Yamaha (Matériel, Masterclass, etc.)

Les sélectionnés dans le Top 10 remportent :
○ 1 Clip
○ 1 Live au Café De la Danse
& more…

À noter que Le jury intègre cette année 3 artistes ayant été programmés sur des concerts Société Ricard Live Music : Morgane des Concrete Knives, Mathieu des Naive New Beaters et José des Stuck in the Sound. Franck Annese fondateur du groupe So Press et du label Vietnam vient également étoffer le jury cette année.

INFO & INSCRIPTION

Prix Chorus 2019

jeu, 08/23/2018 - 15:31

Pour la 9e année, le dispositif de repérage Prix Chorus est ouvert à tous les groupes et artistes de musiques actuelles résidant en France.

Porté par le Département des Hauts-de-Seine, le Prix Chorus est un dispositif de repérage des nouveaux talents des musiques actuelles à rayonnement national qui récompense un groupe ou un artiste et le soutient dans le développement de sa carrière en lui offrant un prix en aide professionnelle d'un montant de 10 000 euros.

Les précédentes sélections ont notamment permis d'accompagner des artistes comme Christine And The Queens, Feu ! Chatterton, Hyphen Hyphen, Concrete Knives, Elephanz, Chill Bump, Jabberwocky Clément Bazin ou encore Inüit.

Modalités de participation

Les groupes ou artistes candidats doivent présenter un répertoire de compositions originales, dont la durée d'interprétation sur scène est d'au moins 30 minutes. Sont exclus les groupes ou artistes étant engagés contractuellement avec une major (contrat d'artiste-interprète).

L'âge des candidats est compris entre 13 et 35 ans (pour au moins la moitié des membres s'il s'agit d'un groupe). Les mineurs non émancipés doivent être munis d'une autorisation parentale pour présenter leur candidature.

Les auteurs-compositeurs au sein des groupes candidats, doivent être inscrits, ou en cours d'inscription à la Sacem.

Les différentes étapes du Prix Chorus

  • 30 juillet 2018 : Lancement des inscriptions
  • 26 octobre 2018 : Fin des inscriptions
  • Novembre 2018 : Réunion du jury et choix de la Présélection Prix Chorus 2019
    Le jury du « Prix Chorus » est constitué de professionnels représentant l'ensemble de la filière des musiques actuelles : managers, éditeurs, producteurs, diffuseurs, attachés de presse, tourneurs, programmateurs, artistes…
  • 19 et 20 Décembre 2018 : Passage sur scène des 10 groupes de la Présélection du Prix Chorus 2019
    Les artistes de la « Présélection Prix Chorus 2019 » se produisent à l'Espace Robert Doisneau à Meudon pour un concert de 30 minutes, le 19 et le 20 décembre 2018, dans le cadre de la 31ème édition du festival Chorus.
    A la fin de ces concerts, le jury se retirera et délibèrera pour choisir les 5 groupes ou artistes qui constitueront la « Sélection du Prix Chorus 2019 ».
  • Avril 2019 : Passage sur scène des 5 groupes de la « Sélection du Prix Chorus 2019 » et rencontre avec le jury. Les artistes de la « Sélection du Prix Chorus 2019 » se produisent sur scène à la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt pour un concert de 25 à 30 minutes, entre le 5 et 7 avril 2019, dans le cadre du festival Chorus.
    A l'issue de sa prestation, chaque groupe ou artiste sélectionné, accompagné éventuellement de son manager, bénéficie d'une rencontre et d'un échange privilégié avec le jury.
    A la fin de ces entretiens individualisés, le jury se retire et délibère pour choisir le lauréat du « Prix Chorus 2019 ».

Les candidatures sont à retourner au plus tard le 26 octobre 2018.

INFO & INSCRIPTION

Les crédits d'impôt phono. et spectacle au rapport

jeu, 07/19/2018 - 13:18

Un rapport d'information des députés Joël Giraud et Cendra Motin sur l'application des crédits d'impôt analyse les mises en place et les impacts de ces dispositifs dans le secteur phonographique et dans celui du spectacle vivant.

Alors que le ministère de la Culture s'apprête à publier une étude sur le sujet, le crédit d'impôt à la production phonographique (initié en 2006) et celui dédié au spectacle vivant (initié en 2016) font l'objet d'un rapport détaillé qui a été présenté le 18 juillet en commission des finances à l'Assemblée Nationale.

Si le rapporteur général Joël Giraud ne formalise pas de conclusions à l'écrit, sa présentation en commission a de quoi inquiéter les professionnels quant au renouvellement de ces programmes, évoquant "un emballement budgétaire qui ne saurait continuer" et un possible "gel des dispositifs" sans pour autant entrer dans le détail des crédits concernés.
Vidéo : audition de Joël Giraud en commission des finances à l'AN

Crédit d'impôt phono. Partie du rapport consacrée au crédit d'impôt phono.

Fin mai, le SNEP et l'UPFI publiait un bilan du crédit d'impôt à la production phonographique sur lequel le rapport s'appuie pour attester de l'impact du crédit en terme de diversité, bien qu'il conteste son mode de calcul en matière de retombées fiscales.

Les chiffres de l'administration fiscale confirment les éléments transmis par le SNEP et l'UPFI, à savoir que le nombre d'entreprises bénéficiant du crédit d'impôt est en nette augmentation depuis 2010. Conformément aux objectifs des pouvoirs publics, l'administration atteste également que 60 à 80 % du dispositif bénéficie bien aux TPE et aux PME.

Le rapporteur a par ailleurs souhaité analyser l'évolution du crédit d'impôt par catégorie de dépense imputable, et les données fournies mettent "en évidence certaines évolutions très dynamiques méritant un certain plafonnement".

Crédit d'impôt spectacle vivant Partie du rapport consacrée au crédit d'impôt spectacle vivant

Les rapporteurs regrettent que "la seule évaluation disponible à ce jour provient des cabinets privés", à savoir une étude du cabinet Ernst and Young commandée par le PRODISS, et que par ailleurs aucun bilan n'existe sur les secteurs du théâtre, de la danse et des musiques savantes (musique classique, art lyrique, opéra…).

Les données transmises par l'administration fiscale permettent d'évaluer la ventilation du crédit d'impôt en fonction de la taille de l'entreprise, et ainsi de constater le nombre très important des petites entreprises concernées par le dispositif.
Ces données mettent toutefois en évidence un écart entre le coût du dispositif en exécution (9,7M€) et celui initialement prévu (2M€).

Le suivi de cette dépense par l'administration est également jugé "très lacunaire", les auteurs du rapport n'ayant pas été en mesure d'obtenir d'autres éléments d'appréciation (taux de sélectivité, ventilation par catégorie de dépense…).

CONSULTER LE RAPPORT

Côte d'Opale : enquête sur les pratiques musicales

mer, 07/18/2018 - 15:41

Jazz et Musiques Actuelles en Cote d'Opale et le collectif RPM lancent une étude prospective sur les pratiques des musiciens sur le territoire de Cote d'Opale. Un questionnaire est soumis aux musiciens de la région.

Jazz et Musiques Actuelles Côte d'Opale, projet de coopération territoriale porté notamment par la salle des 4Ecluses à Dunkerque et par Rock en Stock à Etaples, s'est fixé comme objectif en 2018 de produire "une étude pour mettre en lumière les pratiques et les besoins des musiciens de la Côte d'Opale".

Le collectif RPM, engagé depuis de nombreuses années dans des réflexions liées aux modes d'apprentissages, de transmission et de diffusion de la musique, est l'opérateur de cette enquête.
Afin de "souligner au mieux les différentes pratiques en présence sur le territoire", le collectif RPM s'appuie sur une méthode participative et propose un questionnaire en ligne à l'attention des musiciens amateurs ou professionnels.
Le questionnaire est construit en trois parties et porte sur la pratique musicale, les attentes et besoins des pratiquants, et leur profil socio-professionnel.

Le collectif RPM précise que les réponses obtenues serviront de support à une enquête plus approfondie menée à partir d'entretiens individuels et collectifs.

LE QUESTIONNAIRE

Vers un contrat de filière en Centre - Val de Loire

mar, 07/17/2018 - 10:57

Le 7 juillet, dans le cadre du festival Terres du Son, l'Etat, la Région Centre - Val de Loire et le CNV ont signé la convention de préfiguration 2018-2019 d'un contrat de filière régionale musiques actuelles annoncé pour 2020.

Après les régions Nouvelle-Aquitaine, PACA, Occitanie, Bretagne, Grand Est et Normandie, les territoires du Centre - Val de Loire disposent dorénavant d'une convention tripartite signée entre la Région, la DRAC et le CNV, à laquelle sont associés les réseaux de la Fraca-Ma et Scène O Centre.

Cette première étape de préfiguration vise à soutenir et à répondre aux enjeux de l'écosystème régional des musiques actuelles, et repose sur la mise en oeuvre de 3 axes en vue la construction d'un contrat de filière à partir de 2020.

  • Conduite sur la durée de la convention d'un diagnostic complémentaire pour une meilleure connaissance des enjeux pour la filière musiques actuelles en région, et pour mieux identifier sa diversité d'acteurs,
  • Formalisation d'une mécanique pérenne de concertation, d'échanges et de co-construction entre les différents acteurs de la filière musiques actuelles, et la diversité de ses partenaires publics et privés,
  • Proposition de créer un fonds d'aide commun doté de 110 000 € (appels à projets et diagnostic) pour encourager, au-delà des dispositifs existants, une dynamique concertée de développement au service des artistes, des populations et du territoire.

Dans ce cadre, deux appels à projets sont proposés en 2018, la date limite de dépôt des dossiers étant fixée au lundi 15 octobre :

  • Soutien à la structuration des entreprises de développement d'artistes musiques actuelles

Le projet d'entreprise doit présenter la mise en place d'une stratégie de développement et de structuration professionnelle, mettant en évidence l'impact sur les diverses dimensions de l'entreprise (l'identité et la cohérence artistique du projet général ; l'organisation des ressources humaines ; la gestion administrative, économique et financière ; les partenariats avec les autres structures du territoire).
Plus d'infos

  • Soutien à la coopération entre acteurs des musiques actuelles

​Les projets présentés doivent être de nature collective, réunir une multiplicité d'acteurs et proposer des coopérations diverses : coproduction, échange de savoir-faire, accompagnement à la professionnalisation ou mutualisation d'outils de travail. Il s'agit d'accompagner de nouvelles initiatives à émerger, à se structurer ou, encore de soutenir l'essaimage d'une initiative existante ou d'aider à son changement d'échelle.
Plus d'infos

Afin de financer les actions de la convention, la Région, l'État et le CNV s'engagent à mobiliser en 2018 et 2019, en complément de leurs dispositifs et moyens budgétaires de droit commun, une enveloppe financière spécifique. Sous réserve de leurs possibilités et dans le respect du principe de l'annualité budgétaire, les apports s'établissent à minima annuellement comme suit :

  • La Région Centre – Val de Loire : 40 000 €
  • Le CNV : 40 000 €
  • La DRAC Centre – Val de Loire : 30 000 €
PLUS D'INFOS

Marché des labels indépendants 2018

lun, 07/16/2018 - 12:41

La troisième édition française du Marché des labels indépendants aura lieu le 6 octobre à Paris. Les labels souhaitant présenter et vendre en direct leurs productions peuvent s'inscrire à l'événement.

Développé sur le modèle de l'Independant label market anglais, ce rendez-vous n'est "ni un Disquaire Day, ni un salon, ni une foire aux occasions, mais un marché de vente directe des labels indépendants", précisait Jérôme Roger, directeur général de la SPPF, lors du lancement de l'opération.

Pour cette 3e édition, le marché rassemblera plus d'une soixantaine de labels français et européens qui présenteront directement au public leur production sous forme de CD et de vinyles, parfois avec la présence d'artistes pour dédicacer leurs albums.

Un appel à candidatures est lancé auprès des labels qui souhaitent participer, les stands pouvant être partagés entre deux ou trois labels (le coût d'un stand étant de 180€ la journée).
Le formulaire d'inscription

Cette opération aura lieu le 6 octobre à la Halle des Blancs manteaux (Paris) de 11 à 20 heures. Elle est montée par Indépendant Label Market en partenariat avec la SPPF.

PLUS D'INFOS

Veille d'actualités - Semaine 28

jeu, 07/12/2018 - 17:50

Cette semaine : la sécurité menace les festivals, Fonpeps "Salles de petite jauge", Directive Droit d'auteur, Merlin's Impact Report, protection sociale des auteurs, levée du gel des crédits à la création, etc.

Chaque semaine, l'IRMA vous propose une sélection d'informations sur le secteur musical.
Cette sélection est issue de la veille d'actualités relayée sur nos réseaux sociaux :


Les festivals de musique menacés par leurs frais de sécurité
Télérama • Accès libre

Une circulaire du ministère de l'Intérieur publiée mi-mai favorise la facturation des dispositifs de sécurité aux festivals, jusqu'ici assurés par l'Etat. Les coûts, en hausse en ce contexte post-attentats, pourraient amener certains festivals à disparaître.



Mise en place du Fonpeps "Salles de petite jauge"
Irma • Accès libre

La mesure n°8 du Fonpeps dédiée au soutien à l'emploi du plateau artistique de spectacles vivants diffusés dans des salles de petite jauge a été publiée par décret. Le ministère de la Culture a également décidé de prolonger le Fonpeps au-delà de 2018.



Une juste rémunération pour la presse et les créateurs
Libération • Accès limité

Le Parlement européen a manqué l'occasion de voter un texte s'opposant à la toute-puissance des grands acteurs du numérique selon un collectif d'eurodéputés. La directive aurait à leurs yeux imposé une rétribution plus juste des artistes et des journalistes.
Lire aussi : Auteurs, artistes et éditeurs mobilisésL'Europe est en train de perdre son âme


Merlin dévoile son Impact Report
Bureau Export • Accès libre

L'agence Merlin publie un rapport d'impact après 10 ans d'activité au service des droits des labels indépendants dans le numérique. Le rapport met en lumière la récente croissance des revenus distribués, notamment grâce au streaming et particulièrement en provenance de certains territoires.



Protection sociale : ce qui est en train de se jouer pour les auteurs
Le Monde • Accès libre

Plusieurs réformes sont en cours, qui risquent d'affecter les revenus d'une partie de la profession des artistes auteurs, déjà précarisés. Le tour de la question en trois points.




Levée du gel des crédits à la création ?
Lettre du musicien • Accès libre

L'été des festivals commence sereinement à Avignon où le ministère de la Culture annonce que le gel du budget de 3% sera bientôt levé pour les crédits création. Un soulagement pour toutes les structures culturelles dépendantes du soutien public.



La Normandie passe au contrat de filière
Irma • Accès libre

La DRAC Normandie, la Région, les Départements de l'Orne, de la Manche, de l'Eure et le CNV ont décidé de prolonger le travail partenarial initié en 2017 par la signature d'un contrat de filière couvrant la période 2018 - 2021.



Pourquoi le volume a (tant) augmenté en 30 ans ?
Numérama • Accès libre

Sacrifier la richesse des productions d'antan sur l'autel de la puissance sonore ? En 2018, il y a de grandes chances pour qu'un album de Justin Bieber ou de Katy Perry sorte à un volume bien supérieur à un album d'antan des Clash ou de Rage Against The Machine…


EN BREF

BUSINESS

POLITIQUE

TERRITOIRE

INNOVATION


REPLAY Voir la rubrique
ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Mise en place du Fonpeps "salles de petite jauge"

mar, 07/10/2018 - 11:13

La mesure n°8 du Fonpeps dédiée au soutien à l'emploi du plateau artistique de spectacles vivants diffusés dans des salles de petite jauge a été publiée par décret. Le ministère de la Culture a également décidé de prolonger le Fonpeps au-delà de 2018.

Mesure très attendue par les professionnels à la veille de l'ouverture des grands festivals d'été, le Fonpeps "salles de petite jauge" est un dispositif expérimental qui vise à favoriser l'emploi direct d'artistes dans les petits lieux de diffusion.

La notion de plateau artistique désigne ainsi les artistes du spectacle "et, le cas échéant, le personnel technique attaché directement à la production" précise le décret n°2018-574 du 4 juillet 2018.

Modalités de l'aide

Cette aide peut être demandée par les producteurs de spectacles employant le plateau artistique pour les spectacles vivants produits dans les salles de spectacles jusqu'à 300 places.

Les bénéficiaires doivent disposer d'une licence d'entrepreneur de spectacles, relever d'une convention collective nationale du spectacle vivant, avoir au moins un an d'existence et un bilan annuel qui n'excède pas 1 M€. Par ailleurs, ils doivent verser à chacun des salariés composant le plateau artistique "une rémunération minimale au moins égale à l'un des montants suivants selon le type de rémunération pratiquée" :

  • Pour une rémunération au cachet, le cachet brut doit être au moins égal à 30 fois le montant du minimum garanti défini à l'article L. 3231-12 du code du travail, en vigueur au jour de la représentation pour laquelle l'aide est sollicitée ;
  • En cas de rémunération mensualisée à temps plein : la rémunération minimale mensuelle brute doit être au moins égale à 630 fois le montant du minimum garanti défini à l'article L. 3231-12 du code du travail, en vigueur au jour de la représentation pour laquelle l'aide est sollicitée.

Pour chaque représentation, le montant de l'aide versé est le produit du nombre d'artistes du spectacle, dans la limite de six, par le montant forfaitaire suivant :

  • 1° pour l'emploi d'un ou de deux artistes du spectacle, 35 % de la rémunération minimale (selon le type de rémunération pratiquée ; voir plus haut)
  • 2° pour l'emploi de trois artistes du spectacle, 45 % de la rémunération minimale
  • 3° pour l'emploi de quatre artistes du spectacle, 55 % de la rémunération minimale
  • 4° pour l'emploi de cinq artistes du spectacle, 65 % de la rémunération minimale
  • 5° pour l'emploi de six artistes du spectacle, 75 % de la rémunération minimale

Lorsqu'au moins un technicien est attaché à la production de la représentation, le nombre d'emplois pris en compte pour le calcul de l'aide est majoré d'une unité.
Les représentations ouvrant droit à l'aide et pour lesquelles est employé le plateau artistique sont comprises entre la date d'entrée en vigueur du décret et le 31 décembre 2022.
Une même entreprise bénéficie de l'aide dans la limite de quarante-deux représentations par année civile.
L'aide est versée sous réserve du respect du plafond de 200 000€ sur trois exercices fiscaux.
La demande d'aide s'effectue dans un délai maximal de six mois suivant la date de la représentation pour laquelle l'aide est sollicitée.

LIRE LE DÉCRET

Le Gouvernement a par ailleurs décidé de prolonger les différentes mesures du Fonpeps au-delà de 2018, de simplifier le dispositif et de développer la communication sur les mesures et le service aux entreprises pour que le recours en soit le plus aisé possible.
Lire le communiqué du ministère de la Culture

TOUTES LES MESURES DU FONPEPS

La Normandie passe au contrat de filière

lun, 07/09/2018 - 15:15

La DRAC Normandie, la Région, les Départements de l'Orne, de la Manche, de l'Eure et le CNV ont décidé de prolonger le travail partenarial initié en 2017 par la signature d'un contrat de filière couvrant la période 2018 - 2021.

Après avoir établi en 2016 un Diagnostic de la filière musiques actuelles en Normandie, puis expérimenté en 2017 une première convention avec l'État, les collectivités territoriales et le CNV, la Normandie se dote d'un contrat de filière pour les musiques actuelles et variétés.
En savoir plus sur les contrats de filière MA

Ce contrat a pour principaux objectifs :
  • d'instituer un dialogue pérenne avec la filière et la diversité de ses partenaires publics et privés, en s'appuyant sur le processus d'observation et de diagnostic,
  • de créer un fond de soutien normand, qui a pour vocation à produire et à expérimenter des politiques publiques communes entre les parties prenantes, en soutenant des actions et des dispositifs d'accompagnements sous forme d'appel à projets,
  • de produire et d'articuler des politiques publiques de droit commun des parties prenantes.

Il définit ainsi les nouvelles mesures en faveur des acteurs de la filière, mesures conjointes qui s'ajoutent sans se substituer aux différents dispositifs d'aides existants mis en place par chacun des signataires.

En 2018, trois appels à projets sont lancés dans le cadre du fonds de soutien normand :

Soutien aux structures de développement artistique

Il s'agit de soutenir la structuration de l'entreprise afin d'améliorer les conditions d'exercice et de développement de son activité. Cette aide est ponctuelle et porte sur une stratégie d'un an.
Les structures candidates à ce dispositif feront état des coopérations professionnelles – voire mutualisation – entre différents opérateurs régionaux, nationaux et/ou internationaux et pourront proposer une stratégie à moyen voire long terme.

Soutien aux radios associatives

Il s'agit de :

  • Encourager et soutenir les actions de valorisation et de promotion des artistes régionaux issus des musiques actuelles.
  • Une attention particulière sera apportée à l'encadrement technique professionnel.
  • Favoriser les actions innovantes permettant la coopération avec les autres acteurs des musiques actuelles (lieux, structures d'accompagnement etc…), la mutualisation d'outils et de compétences et la structuration régionale.
  • Assurer une mission de communication sociale, de proximité et de diversité.
  • Soutenir le partage de contenus
Soutien à la diffusion en milieu rural et zones blanches culturelles

Le territoire régional est riche d'une grande diversité d'acteurs œuvrant en faveur de la diffusion musicale, mais on y observe, comme dans la plupart des secteurs d'activité, un déséquilibre entre zones urbaines et rurales.
Par ailleurs, certains opérateurs rencontrent souvent des difficultés à offrir aux artistes et techniciens des conditions professionnelles d'emploi et conformes au cadre réglementaire.
L'appel à projets doit permettre de :

  • Assurer une présence artistique sur l'ensemble de son territoire et notamment en milieu rural.
  • Repérer les structures en mesure d'y répondre et de mieux cerner les modalités de mise en œuvre des projets qu'ils développent dans le champ des musiques actuelles.
  • Soutenir les programmations qui respectent les conditions professionnelles en matière d'emploi et d'accueil des spectacles ainsi que du public.
  • Contribuer à l'animation territoriale en développant les liens avec les populations, les publics et les autres acteurs pour un meilleur maillage.
  • Accompagner les groupes régionaux à déployer leur projet sur tout le territoire normand en leur offrant de nouvelles possibilités de diffuser leur musique en touchant un public élargi.
    Cet appel à projets s'inscrit dans une logique de complémentarité avec le dispositif GIP Cafés Culture.

Ces programmes visent à la fois à consolider et développer l'emploi, à favoriser la formation professionnelle, et à contribuer à la viabilité et à la diversité des modèles économiques sur le territoire.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au jeudi 20 septembre 2018 pour tous les appels à projets.

PLUS D'INFOS

Semaines du 9 au 22 juillet

lun, 07/09/2018 - 12:26

Chaque semaine, retrouvez les principaux rendez-vous professionnels (salon, rencontre, AG…), les dates limites des aides à la filière (subvention, crédit, bourse) et des appels à candidatures pour les artistes (tremplin, concours).

RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET
ET ACTUALISÉ EN CONTINU


Jusqu'au 15 JUILLET

AIDE (date limite de dépôt)
INES# - Aide à la mobilité européenne des professionnels en festivals
Europe



Jusqu'au 18 JUILLET

RENCONTRE
Semaine pro. du Festival d'Avignon
Avignon



9 - 13 JUILLET

CONFÉRENCE
Rencontres pro. des Suds à Arles
Arles



10 JUILLET

SHOWCASE INTERNATIONAL (date limite de candidature)
BIME Pro
Bilbao (Espagne) / Réservé aux adhérents Bureau Export



10 JUILLET

RENCONTRE
Les acteurs de la musique face au défi des diversités
Aix-en-Provence / Accord Majeur



11 - 15 JUILLET

RENCONTRE
Rencontres pro. des Francofolies de La Rochelle
La Rochelle



11 JUILLET

RENCONTRE
Création jeune public & aide au projet, quel modèle pour demain ?
Francofolies de La Rochelle / RamDam / Scènes d'enfance



12 JUILLET

RENCONTRE
Culture & Economie Sociale et Solidaire : la troisième voie ?
Avignon



12 - 15 JUILLET

SALON
Salon de lutherie
Ars (36) - Le Son continu



15 JUILLET

APPEL À PROJETS (date limite de candidature)
Focus France @ Reeperbahn Festival
Hambourg (Allemagne) / Réservcé aux adhérents Bureau Export



15 JUILLET

CONCOURS (date limite de candidature)
Phonurgia Nova Awards




15 JUILLET

TREMPLIN (date limite de candidature)
Au grès du jazz
La Petite Pierre



15 JUILLET

TREMPLIN (date limite de candidature)
Festival Longevity
Strasbourg



19 - 20 JUILLET

RENCONTRE
Université d'été des musiques actuelles
Brissac (34)



20 JUILLET

AIDE (date limite de dépôt)
Crédit d'impôt spectacle vivant musical
MCC / DGCA



RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET
ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Veille d'actualités - Semaine 27

jeu, 07/05/2018 - 17:30

Cette semaine : rejet de la négociation européenne sur le droit d'auteur, bilan Snep, accord Believe/Facebook, revente de billets, festivals & circulaire Collomb, plus de diversité musicale sur les ondes, sites de paroles de chansons, etc.

Chaque semaine, l'IRMA vous propose une sélection d'informations sur le secteur musical.
Cette sélection est issue de la veille d'actualités relayée sur nos réseaux sociaux :


Rejet du mandat de négociation de la directive européenne sur le droit d'auteur
Sacem • Accès libre

Les députés européens ont rejeté le mandat de négociation d'une directive sur le droit d'auteur pourtant voté à 15 voix contre 10 en Commission Affaires juridiques deux semaines plus tôt. La Sacem estime que les GAFA ont orchestré "une campagne populiste contre les artistes et les créateurs".



Bilan Snep : la croissance se poursuit
Irma • Accès libre

Le marché français de la production musicale enregistre une nouvelle année positive en 2017 (+3,9%), portant à 583 M€ son chiffre d'affaires (hors synchro et droits voisins). Le streaming représente à lui seul 42% de ce résultat.



Believe, Facebook et Instagram signent une entente de fourniture de contenus
Music & Metadata • Accès libre

Believe Digital Distribution Services a annoncé aux labels qu'il distribue avoir signé un accord avec Facebook/Instagram qui va permettre aux utilisateurs de ces plateformes de créer du contenu multimédia en utilisant leurs musiques. Le distributeur évoque de nouveaux revenus potentiels.
Également : Instagram Stories ajoute un mode musique



Revente des billets de concerts : y voir plus clair dans un business opaque
Télérama • Accès libre

Viagogo, Seatwave, Ticketbis… Malgré les actions au pénal de plusieurs producteurs français, le business des sites de revente de billets de concerts demeure florissant. Pour le plus grand malheur des amateurs de spectacles.



Quelle est cette circulaire de Gérard Collomb qui menace les festivals ?
Huffington Post • Accès libre

Alors que le coût de la sécurité augmente depuis les attentats, le ministre de l'Intérieur veut faire payer le déploiement des forces de l'ordre.




Décret ‘Sons amplifiés' : Agi-Son propose un protocole de mesure "en U" pour rendre ce texte applicable
Agi-Son • Accès libre

À l'issu d'un tour de France de rencontres dédiées au décret, Franck Boyat, président d'Agi-Son, fait le point sur la future réglementation liée à la gestion des sons amplifiées dans le spectacle qui entrera en vigueur le 1er octobre 2018.



Plus de diversité musicale sur les ondes
Irma • Accès libre

L'Observatoire de l'économie de la musique publie le 15e rapport annuel Indicateurs de la diversité musicale dans le paysage radiophonique. Suite aux nouvelles dispositions sur les quotas, les indicateurs de diversité sont en hausse.



Internet, le grand "moulin à paroles"
Next Libération • Accès limité

De plus en plus complets, les sites compilant les « lyrics » de chansons font florès. A leur tête, Genius va plus loin : le site annote, analyse et décortique les titres, faisant d'eux des objets d'étude.



EN BREF

ARTISTE

SPECTACLE

MUSQUE ENREGISTRÉE

INNOVATION

POLITIQUE

TERRITOIRE


(RE)PLAY Voir la rubrique
ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Plus de diversité musicale sur les ondes

mer, 07/04/2018 - 16:39

L'Observatoire de l'économie de la musique publie le 15e rapport annuel Indicateurs de la diversité musicale dans le paysage radiophonique. Suite aux nouvelles dispositions sur les quotas, les indicateurs de diversité sont en hausse.

Ce rapport présente des résultats établis sur un panel de 42 radios (représentant une part d'audience cumulé de 78,2%, hors France Info).

CHIFFRES CLÉS

Bien que l'audience soit en baisse (-4,1% depuis 2011), les résultats en matière de diversité musicale progressent sur la quasi-totalité des indicateurs en 2017 :

  • plus de titres diffusés (+6,5%), notamment de titres francophones (+7,9%)
  • plus d'artistes diffusés (+8,1%), notamment d'artistes francophones (+8%)
  • plus de nouveautés diffusées (+1,9%) notamment francophones (+2,8%)
  • plus d'entrées en playlist (+5,6%), notamment de musique francophone (+2,8%)

Cette embellie s'accompagne d'une baisse de la concentration puisque les titres diffusés plus de 400 fois diminuent de -2,7%, et leurs diffusions de -2,4%.

Le rapport note également le renforcement du poids des labels indépendants, qui progressent tant en titre diffusés (+8,2 pts) qu'en nombre de diffusion (+2,4 pts).

NOUVELLES DISPOSITIONS LIÉES AUX QUOTAS RADIO

La loi relative à la Liberté de la Création, à l'Architecture et au Patrimoine du 7 juillet 2016, est venue compléter les obligations en matière de quotas avec l'introduction de nouvelles dispositions :

  • les radios spécialisées dans la découverte musicale qui diffusent au moins 1 000 titres différents sur un mois donné - dont la moitié au moins sont des nouvelles productions, chacun de ces titres n'étant pas diffusés plus de 100 fois sur la même période - peuvent opter pour une disposition dérogatoire de 15% de nouvelles productions francophones ou de nouveaux talents francophones,
  • une modulation à la baisse des quotas de chansons francophones est possible dans la limite de 5 pts, en contrepartie d'engagements spécifiques en termes de programmation portant sur le taux de nouvelles productions (qui ne peut être inférieur à 45%), sur le nombre de rediffusions d'un même titre (qui ne peut être supérieur à 150 par mois), et sur le nombre de titres et d'artistes diffusés comme sur la diversité des producteurs de phonogrammes,
  • l'instauration d'un « malus » dans le décompte du respect des obligations en matière de diffusion de chansons francophones, visant à exclure pour les 10 titres francophones les plus programmés par une station, les diffusions intervenant au-delà de 50% du total des diffusions francophones de la station.

En 2017, 4 stations du panel ont demandé une révision de leurs obligations :

  • Oui FM et Radio Nova optent pour 15% de nouveaux talents ou nouvelles productions, sans obligation sur le quota global (au lieu de 40-20 et 35-25),
  • Skyrock et Top Music optent pour 35% de chansons francophones dont 25% de nouveaux talents (au lieu de 40-20).
Tableau récapitulatif des formules de quotas par radio du panel :

LIRE LE RAPPORT

Concours, tremplins, appels à candidatures…

mer, 07/04/2018 - 09:19

Musiciens et artistes, préparez les prochains concours, tremplins et appels à projets pour développer votre carrière.

Concours Phonurgia Nova - Prix Découvertes Pierre Schaeffer
Date limite de dépôt : 15 juillet 2018
Ouvert aux jeunes auteurs de création sonore (art radiophonique et nouveaux médias)





Jazz avenir - Au grès du jazz
Date limite de dépôt : 15 juillet 2018
Ouvert aux jeunes artistes/groupes de jazz de la région Grand Est non signés en maison de disques, ni distribués nationalement.





Longevity Contest
Date limite de dépôt : 15 juillet 2018
Ouvert aux producteurs/DJs de musiques électroniques amateurs d'Alsace et du Bade-Wurtemberg.





Tremplin Révélation Blues sur Seine
Date limite de dépôt : 27 juillet 2018
Ouvert aux artistes/groupes de blues (5 musiciens maximum) dont la moyenne d'âge est inférieure à 35 ans.





Start & Go
Date limite de dépôt : 30 juillet 2018
Ouvert aux artistes/groupes débutants à professionnels de musiques actuelles résidant en Normandie.





All Africa Music Awards - Afrima 2018
Date limite de dépôt : 1er août 2018
Ouvert aux groupes/artistes/DJs professionnels d'origine africaine vivant sur le continent ou à l'étranger.





Folk Alliance International Conference - Montréal
Date limite de dépôt : 15 août 2018
Ouvert aux groupes/artistes de folk et de musiques traditionnelles des répertoires suivant Appalachian, Americana, Blues, Bluegrass, Celtiques, Cajun, Global Roots, Indigenous, Latines, Old Time, Spoken Word.





Eurosonic 2019
Date limite de dépôt : 1er septembre 2018
Ouvert aux groupes/artistes/DJs professionnels européens.





Les Chantiers des Détours de Babel - Centre international des musiques nomades
Date limite de dépôt : 16 septembre 2018
Ouvert aux artistes/groupes français ou étrangers en démarrage de carrière présentant un projet sur la thématique "(Comp)oser le monde".





L'Ampli Ouest-France
Date limite de dépôt : 30 septembre 2018
Ouvert aux artistes/groupes émergents (hip hop, électro, pop, rock, métal, musiques du monde, musiques traditionnelles, jazz et chanson) du grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire et Basse Normandie).





Ment - Ljubjana (Slovénie)
Date limite de dépôt : 15 octobre 2018
Ouvert aux artistes/groupes tous genres musicaux confondus européens





BPM Contest
Ouverture de dépôt : janvier 2018
Ouvert aux DJs/producteurs de musique électronique.





RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Bilan Snep : la croissance se poursuit

mar, 07/03/2018 - 14:38

Le marché français de la production musicale enregistre une nouvelle année positive en 2017 (+3,9%), portant à 583 M€ son chiffre d'affaires (hors synchro et droits voisins). Le streaming représente à lui seul 42% de ce résultat.

Streaming
Cette croissance est principalement portée par le numérique (+14.7 %) dont les revenus équivalent à la moitié du chiffre d'affaires global (48,8%).

Le streaming par abonnement génère l'essentiel de la valeur créée et représente 83% des revenus du streaming et 35% des revenus du marché. Si la progression du nombre d'abonnés se poursuit à un rythme un peu moins soutenu (+ 500 000 en 1 an, soit 4.4M d'abonnés), elle est compensée par une part plus importante des abonnés payants, hors bundle avec un opérateur téléphonique. Le chiffre d'affaires des abonnements audio a progressé de 167% en 4 ans.

Supports physiques
Pour autant, le marché des ventes physiques reste encore déterminant en France (51.2% des parts) et le Snep constate une « résilience du support physique dans notre pays » qui finit par constituer une spécificité française. La décroissance des ventes de supports est jugée « modérée » par les producteurs (- 4.7 %) pour qui le maintien de ce marché est important comme en témoignait Thierry Chassagne (Warner Music) dernièrement.
À noter que l'engouement pour le vinyle se confirme, et qu'il représente aujourd'hui 12.2 % du chiffre d'affaires du physique (le Top 10 des ventes se concentrant sur du back catalogue).

Formats
Entre 2016 et 2017, les ventes de titres en téléchargement ont baissé de 17,8% mais la consommation de titres en streaming a augmenté de plus de 50%. Le streaming représente ainsi 94,5% de la consommation de singles en 2017 (vs. 90,2% en 2016).
Entre 2016 et 2017, les ventes d'albums ont baissé de 9% (physique et téléchargement), mais l'écoute d'albums en streaming a progressé de 80%. Aujourd'hui, le streaming représente 38,8 % de la consommation d'albums (vs.24,3% en 2016).

Production française
263 albums ont été commercialisés en 2017 par les 3 majors en France, soit une centaine de plus qu'en 2010, et plus de 200 contrats d'artiste (contrats français) supplémentaires ont été signé sur les 5 dernières années.
Si 8 artistes produits en France ont dépassé les 100 000 équivalents ventes avec leur premier album, seulement 13% des albums français sortis en 2017 dépassent les 50 000 exemplaires vendus.

Distribution
En 2017, le chiffre d'affaires des éditeurs phonographiques s'est articulé autour de :

  • La distribution physique : les GSS (grandes surfaces spécialisées) représentent 49% de part de marché de la distribution physique, et la part du e-commerce a gagné 3,6 points en 4 ans.
  • La distribution numérique : dans un marché en baisse de 20.7%, iTunes est stable au sein des revenus du téléchargement. Les revenus du streaming sont quant à eux concentrés à 85% sur 4 plateformes audio - Deezer(37.2%), Spotify (24%), Napster (12.5%) et Apple (11.3%).

LIRE LE RAPPORT "L'ÉCONOMIE DE LA PRODUCTION MUSICALE 2018"

Semaine du 2 au 8 juillet

lun, 07/02/2018 - 11:25

Chaque semaine, retrouvez les principaux rendez-vous professionnels (salon, rencontre, AG…), les dates limites des aides à la filière (subvention, crédit, bourse) et des appels à candidatures pour les artistes (tremplin, concours).

RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET
ET ACTUALISÉ EN CONTINU


Jusqu'au 8 JUILLET

CONFÉRENCE & HACKATHON
Wallifornia MusicTech
Liège (Belgique)



3 - 5 JUILLET

RENCONTRE
Raffut ! Les rencontres de la Fédélima
Angoulême



5 JUILLET

APPEL À STARTUPS (date limite de candidature)
Trophée startup au Forum de la billetterie
Paris



5 - 18 JUILLET

RENCONTRE
Semaine pro. du Festival d'Avignon
Avignon



5 JUILLET

RENCONTRE
Rencontre réseau Zone Franche
Lyon



6 JUILLET

AIDE (date limite de dépôt)
Soutien à la musique de films de long métrage
CNC



7 JUILLET

RENCONTRE
Rencontres professionnelles des auteurs et compositeurs d'Occitanie
Albi / UNAC



7 JUILLET

CONFÉRENCE
Jazz, Hip Hop, Sampling : de la citation à l'appropriation
Jazz à Vienne



RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET
ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Veille d'actualités - Semaine 26

jeu, 06/28/2018 - 16:57

Cette semaine : l'artiste Youtubeur DIY, les structures de diffusion du jazz, rapprochement SCPP/SPPF, la gestion de la Spedidam contestée, nouvelles fonctions de monétisation sur Youtube, l'archiviste des BO, paralysie musicale, etc.

Chaque semaine, l'IRMA vous propose une sélection d'informations sur le secteur musical.
Cette sélection est issue de la veille d'actualités relayée sur nos réseaux sociaux :


Youtubeurs : la nouvelle vie d'artiste
Next Libération • Accès limité

Eclose sur la plateforme vidéo sans passer par le circuit classique des maisons de disques, une nouvelle génération de musiciens étrenne un modèle économique hybride.




Un autre streaming est possible (mais pas aujourd'hui)
Les Jours • Accès restreint

Petits streams (4/5) / Bloquées sur le grand public, Spotify et Deezer sont perdues avec les musiques de niche. Et le resteront. Vivement leurs rejetons…




YouTube ajoute des fonctions de monétisation
Les Échos • Accès limité

La plateforme de vidéos développe l'abonnement payant pour mieux rétribuer les youtubeurs stars, qui drainent une grosse audience.
& aussi : YouTube Adds Monetization : Merch Sales, Fan Memberships, Brand Partnerships (Hypebot/AN)


L'industrie du disque rêve d'Afrique
Next Libération • Accès limité

Le continent subsaharien s'affirme comme le nouvel eldorado du marché musical et attise les convoitises des majors, qui aimeraient vendre leurs artistes à cette population jeune convertie aux technologies mobiles.



Spotify s'intéresse de plus en plus à la musique live
Music Business Worldwide • Accès libre

En 2017, la firme a généré 40 M$ de ventes de billets de concerts (via Fans First) et a clairement démontrer sa capacité à cibler précisément les fans les plus susceptibles d'acheter des billets pour un événement.



Les structures de diffusion du jazz en France
Irma • Accès libre

Réunissant 70 membres (festivals, salles, clubs), le réseau AJC a questionné ses adhérents pour dresser un portrait des diffuseurs de jazz en France. L'étude porte sur le profil des structures, leurs activités, les budgets et l'emploi.



Stéphane Lerouge, l'archiviste des BO
Les Échos • Accès limité

Véritable archéologue des musiques de film, ce passionné a sauvé de l'oubli les plus belles BO du cinéma français avec sa collection Ecoutez le cinéma ! chez Universal.




La "paralysie musicale"
Le Figaro • Accès libre

Selon une étude commandée par Deezer, les Français cesseraient de s'intéresser à la découverte de nouvelles musiques à 27 ans et 3 mois, contre 30 ans et 6 mois pour nos voisins d'outre-Manche.



EN BREF

ARTISTE

BUSINESS

INNOVATION

POLITIQUE

TERRITOIRE

MEDIA


REPLAY Voir la rubrique
ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Pages