S'abonner à flux flux actualité professionelles IRMA
Mis à jour : il y a 1 heure

Quand la musique se raconte...

jeu, 05/04/2017 - 14:24

Depuis près de deux ans, le site de Tous pour la musique (TPLM) propose chaque mois une interview d'un artiste ou d'un auteur ayant réalisé un livre ou un documentaire sur la musique.

Du rap à Higelin, de l'ingé-son Blanc-Francard aux photos de Bellia, cette rubrique du site TPLM.org permet à chacun de choisir selon ses goûts et selon les époques parmi les vingt interviews disponibles.

Une sélection d'interviews :

SOUNDBREAKING : UNE HISTOIRE DE LA MUSIQUE ENREGISTRÉE EN IMAGES
2017 | 04 | 19

L'adaptation française du documentaire Soundbreaking vient d'être diffusée sur Arte. Testament musical de Sir George Martin, il revient en 6 épisodes sur l'histoire de la musique enregistrée, de l'irruption de l'électricité aux samples en passant par l'évolution des studios et les formats de diffusion. Une odyssée passionnante, qui a créé l'événement aux États-Unis en novembre dernier. Huit ans de travail et un casting impressionnant pour un film déjà culte. Rencontre avec Romain Pieri, auteur de l'adaptation française.

HELLFEST : ÉVÉNEMENT CULTE ET LIEU DE PÈLERINAGE
2017 | 03 | 14

Le Hellfest est un événement singulier dans le paysage festivalier français. Et pas seulement parce qu'il est le rendez-vous annuel des amateurs de gros son. Corentin Charbonnier, anthropologue, photographe, agent artistique et organisateur de concerts, publie dans Hellfest, un pèlerinage pour metalheads, l'essentiel de la thèse qu'il lui a consacré. Porte étendard d'une culture riche et complexe, il est le pèlerinage de la communauté métal.

« UN VOYAGE EN FAMILLE AUX SOURCES DE LA MUSIQUE »
2017 | 02 | 21

Qu'est-ce qu'un balafon ? Où est né le hip-hop ? Pourquoi Mozart était-il si petit ? Où se sont rencontrés Lennon et McCartney ? Autant de sujets abordés par la journaliste Johanna Seban et l'illustratrice Elsa Fouquier dans Tournée ! – De Mozart à l'électro, un voyage aux sources de la musique, « un livre pour les enfants comme pour les parents » prévient Johanna Seban qui nous présente ici l'ouvrage.

UN OEIL SUR LA MUSIQUE : LA BIBLE PHOTO DE RICHARD BELLIA
2017 | 01 | 17

De Cure à Radio Elvis, en passant par Bashung, Strummer, Bowie, Ferré, Nirvana, les Stones ou Radiohead… Rares sont les musiciens à ne pas avoir été immortalisés par l'objectif de Richard Bellia. Le photographe vient de publier un ouvrage à son image : hors norme, atypique et singulier. Un Oeil sur la musique, c'est 800 pages et 5 kilos, pour une promenade photographique dans la musique populaire de ces 35 dernières années.

ALAIN CHAMFORT : UNE ANTIBIOGRAPHIE MUSICALE
2016 | 12 | 13

Pour la première fois, Alain Chamfort, figure incontournable de la pop hexagonale, raconte ses mémoires, son enfance et sa carrière dans Intime, anti-biographie musicale, aux éditions du Cherche-Midi. Un parcours riche de rencontres fortes, de Claude François à Serge Gainsbourg. Avec cette pudeur qui le retient de trop se dévoiler, il se livre à de belles confidences pour éclairer une vie d'artiste animée par l'amour de la musique.

THOMAS BLONDEAU : « LE RAP, C'ÉTAIT MIEUX DEMAIN »
2016 | 11 | 16

Dans Hip-Hop, une histoire française, le journaliste Thomas Blondeau, spécialiste et passionné, retrace et mêle les parcours des graffeurs, danseurs, DJs et rappeurs en France, des premières émissions radio de Dee Nasty aux pas de danse de Joey Starr sur le parvis du Trocadéro en passant par les succès populaires d'IAM, de Booba ou des breakdancers de Pockemon. Une première pour un livre qui embrasse la culture hip-hop dans son ensemble, des origines à aujourd'hui. Un ouvrage riche et superbement illustré, dans lequel néophytes et spécialistes se retrouveront.

CE QU'ON ENTEND DANS LES CHANSONS
2016 | 10 | 18

Dans Ce qu'on entend dans les chansons, Serge Hureau et Olivier Hussenet entreprennent de nous apprendre à comprendre ce que l'on entend dans les chansons, pour entendre ce qu'elles disent vraiment. Un voyage à travers les siècles, rempli de surprises et de découvertes, pour prendre conscience de la richesse du patrimoine d'un art pas si mineur.

DOMINIQUE BLANC-FRANCARD : A TEENAGER DREAM
2016 | 07 | 12

Dominique Blanc-Francard, c'est LE réalisateur artistique et ingénieur du son français. En 54 ans de carrière, il a travaillé avec tout le monde, de Pink Floyd et Gainsbourg à Stéphan Eicher et Françoise Hardy, en passant par Camille, Benjamin Biolay ou L'Affaire Louis Trio, et connu tous les studios parisiens : Davout, Ferber, l'Aquarium… Pour fêter son demi-siècle de carrière, il sort conjointement un livre et un disque, tous deux appelés It's a teenager dream. Parce que sa vie ressemble à l'accomplissement d'un rêve d'ado.

FRENCH TOUCH : L'HISTOIRE D'UNE SUCCESS STORY À LA FRANÇAISE
2016 | 05 | 17

10 ans après sa sortie, le journaliste Stéphane Jourdain a publié fin 2015 une nouvelle édition augmentée de son ouvrage de référence French touch. L'histoire d'une épopée electro qui démarre au milieu des années 90 et qui mènent une poignée de DJs producteurs français au sommet des charts et de la reconnaissance internationale.

LES FOUS DU SON : PARCOURS AMOUREUX DANS L'HISTOIRE DE LA MUSIQUE ÉLECTRONIQUE
2016 | 04 | 18

Qui a pu être assez fou pour avoir eu, un jour, l'idée de faire de la musique avec de l'électricité ? Qui se cache derrière ces instruments loufoques, ancêtres des pianos numériques actuels ? C'est cette histoire de la rencontre entre électricité et musique, de la collaboration entre ingénieurs et artistes que nous raconte Laurent de Wilde dans son ouvrage Les Fous du son. Edison, Theremin, Hammond, Moog… Autant d'histoires qui se mêlent et se nourrissent de l'Histoire avec un grand H. À travers les aventures de ces inventeurs géniaux, l'écrivain-pianiste nous convie à une promenade amoureuse dans l'histoire de la musique électronique.

LA RUBRIQUE LIVRE/DOCUMENTAIRE MUSICAL SUR TPLM.ORG

Création de l'Union syndicale des employeurs du secteur public du spectacle vivant

mer, 05/03/2017 - 11:53

Les Forces Musicales, Profedim, le SNSP et le SYNDEAC ont décidé de s'unir au sein d'une fédération des organisations professionnelles du secteur subventionné, l'USEP-SV.

Ces 4 organisations regroupent 850 adhérents, à savoir ceux du Syndicat professionnel des opéras et orchestres (Les Forces Musicales), du Syndicat professionnel des Producteurs, Festivals, Ensembles, Diffuseurs Indépendants de Musique (Profedim), du Syndicat National des Scènes Publiques (SNSP) et du Syndicat des entreprises artistiques et culturelles (SYNDEAC).

Les fondements et les objectifs de l'USEP-SV :

  • Une fédération "bâtie sur des valeurs communes de démocratisation de la culture, de liberté de la création et de la programmation, d'exigence artistique et d'équité territoriale garantie par un renforcement de la décentralisation culturelle".
  • Elle place l'intervention de la puissance publique "comme garante de la pérennité de ces valeurs".
  • Initialement pensée dans un esprit de renforcement du dialogue social au sein de la branche du secteur public du spectacle vivant, cette union "devient plus que jamais nécessaire, suite à la mollesse d'un quinquennat sans ambition, et face à la virulence d'un secteur privé qui ne cache plus ses appétits pour la manne publique, sans pour autant assumer les missions d'intérêt général et le cadre d'une gestion désintéressée, les cahiers des charges et d'évaluations d'actions qui en sont les naturelles contreparties".
Lire le communiqué

Concours, tremplins, appels à candidatures…

mar, 05/02/2017 - 13:01

Musiciens et artistes, préparez les prochains concours, tremplins et appels à projets pour développer votre carrière.



Tremplin Musiques traditionnelles (JMF)
Date limite de dépôt : 1er mai 2017
Tremplin ouvert aux petites formations. Les musiciens doivent être âgés de 40 ans ou plus au 31 décembre 2016.


Bourse du ministère de la culture
Date limite de dépôt : 5 mai 2017
Ouvert aux artistes luxembourgeois ou résidant au Luxembourg.



Incubateur éphémère du Forum
Date limite de dépôt : 7 mai 2017



Appel à projets La Fabrique Électro
Date limite de dépôt : 10 mai 2017
Ouvert aux membres de la Sacem.



Tremplin Ouaille Note Festival
Date limite de dépôt : 13 mai 2017
Ouvert à tous les groupes ayant au moins un membre originaire de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charente.


Concours FEG'stival
Date limite de dépôt : 14 mai 2017



Concours Pop-Rock Villa de Bilbao
Date limite de dépôt : 15 mai 2017
Ouvert aux groupes dont les membres ont moins de 35 ans et n'ayant pas produit plus de deux disques.


Concours national de Jazz de La Défense
Date limite de dépôt : 17 mai 2017




Tremplin Rap en vie urbaine
Date limite de dépôt : 26 mai 2017




Concours YAMAWARDS 2017
Date limite de dépôt : 1er juin 2017
Ouvert aux producteurs de musiques jeunes publics


RETROUVEZ L'AGENDA DE LA FILIÈRE RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Agenda des aides à la filière

mar, 05/02/2017 - 12:35

Aides au spectacle, au disque, à l'édition, à l'international, etc. Ne ratez pas les dates limites de dépôt.



Spectacle

Aide à l'activité des salles de musiques actuelles à Paris
Date limite de dépôt : 1er mai
CNV - Commission du 01/06



Aide aux premières parties
Date limite de dépôt : 2 mai
CNV - Commission du 09/05



Aide à l'investissement des salles de musiques actuelles à Paris
Date limite de dépôt : 3 mai
CNV - Commission du 31/05



Aide au spectacle vivant "musiques"
Date limite de dépôt : 22 mai
FCM - commission du 21/06



Aide à la pré-production scénique "variétés"
Date limite de dépôt : 23 mai
FCM - commission du 23/06



Aide à la formation scénique
Date limite de dépôt : 23 mai
FCM - commission du 26/06



Musique enregistrée

Demande d'exonération CFE pour les disquaires indépendants
Date limite de dépôt : 3 mai



Date limite dépôt d'agrément Crédit d'impôt phonographique
Date limite de dépôt : 11 mai




Aide à la musique en images
Date limite de dépôt : 12 mai
FCM - commission du 30/05



Aide en auto production/émergence phonographique
Date limite de dépôt : 16 mai
FCM - Commission du 16/06



Aide au disque de « musiques »
Date limite de dépôt : 22 mai
FCM - commission du 21/06



Aide au disque de "variétés"
Date limite de dépôt : 23 mai
FCM - commission du 23/06



Aide à la création musicale
Date limite de dépôt : 1er juin
SCPP - commission du 26/06



International

Appel à projets Creative Lab
Date limite de dépôt : 31 mai



Innovation

Appel à projets : services numériques innovants
Date limite de dépôt : 12 mai



Appel à candidatures Creative Factory
Date limite de dépôt : 15 mai




Appel à projets « Mécènes pour la musique »
Date limite de dépôt : 15 mai




Concours INC 2017
Date limite de dépôt : 31 mai



Prix PULSAR
Date limite de dépôt : 2 juin



RETROUVEZ L'AGENDA DES ARTISTES RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Agenda pro : semaine du 2 au 7 mai

mar, 05/02/2017 - 12:02

Chaque semaine, retrouvez les principaux rendez-vous professionnels de la musique : rencontres, ateliers, forums, AG, salons, congrès, etc.



2 MAI

RENCONTRE
Protégeons nos oreilles
Roubaix (59)


3 MAI

CONFÉRENCE
L'écosystème des musiques actuelles
Paris


4 MAI

RENCONTRE
Initia'Son : les bases de la prévention des risques dans les événements culturels
Joué-lès-Tours (37)


4 MAI

RENCONTRE
Journée d'information FONPEPS
Lyon


4 MAI

RENCONTRE
Rencontre / SACEM & SACD : les sociétés d'auteurs
Besançon (25)


4 MAI

RENCONTRE
Les enjeux liés à la « création et aux cultures numériques »
Caen/Cherbourg


6 MAI

RENCONTRE
Philippe Méziat "Jazz : mort ou vif"
Le Mans


6 MAI

CONFÉRENCE
La scène punk en France (1976-2016) : questions de violence
Paris


AGENDA DES AIDES FILIÈRE DE MAI AGENDA DES AIDES ARTISTE DE MAI RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET (tremplin, dispositif d'aide, etc.)
ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Veille d'actualités - Semaine 17

ven, 04/28/2017 - 17:04

Cette semaine : revenus mondiaux de la musique enregistrée, Création de l'USEP-SV, téléphonie & streaming, nouveau traitement des droits, gestion sonore, musique transmedia…

Chaque semaine, l'IRMA vous propose une sélection d'informations sur le secteur musical. Cette sélection est issue de la veille d'actualités relayée sur nos réseaux sociaux :

Les revenus mondiaux de la musique enregistrée progressent de 5,9%

La fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) publie Global Music Report 2017 et annonce un record historique de croissance du marché où les revenus issus du numérique sont désormais majoritaires.


La Ville de #Carcassonne condamnée pour rupture abusive des conventions relatives au projet de salle Chapeau Rouge

Suite au recours déposé conjointement le 15 janvier 2015 par l'association 11bouge et le Syndicat des Musiques Actuelles (SMA) contre la Ville de Carcassonne pour rupture abusive des conventions relatives au projet de la salle du Chapeau Rouge, le Tribunal Administratif de Montpellier a rendu son jugement le 9 février 2017.


Spotify plancherait sur un objet connecté dédié à la musique

Si l'on en croit une offre d'emploi diffusée par Spotify, la plateforme de musique en streaming plancherait sur un objet connecté dédié à la diffusion musicale.


Panorama des disquaires indépendants en France

L'étude La situation économique des disquaires indépendants publiée par le ministère de la Culture révèle un ensemble de données sur le profil des disquaires, ainsi que sur les activités et l'implantation de ces commerces.


Création de l'USEP-SV, Union syndicale des employeurs du secteur public du spectacle vivant

Les Forces Musicales, Profedim, le SNSP et le SYNDEAC ont décidé de s'unir au sein d'une fédération des organisations professionnelles du secteur subventionné.


Les publics de salles de #concerts en France et leurs rapports aux risques auditifs

Dans le cadre du “Mois de la Gestion Sonore”, qui se déroule chaque année en novembre, AGI-SON coordonne une campagne intitulée “HEIN ?” qui promeut la sensibilisation et l'information quant aux risques auditifs et aux moyens de s'en prémunir.


Questions, crispations et mobilisations autour du vinyl et du disquaireday

Fêtées samedi par la 7e édition du Disquaire Day, les boutiques indépendantes refleurissent. Mais majors et grandes enseignes entendent aussi surfer sur cette vague, recourant à des méthodes qui en menacent l'essor, comme elles l'ont tant fait par le passé.


Rap,rap,rapetout ? Arnaque, stream et polémique

L'explosion du hip-hop français sur les plateformes de streaming audio interroge les professionnels, qui ont encore en tête l'époque où le volume de vues d'artistes sur YouTube était artificiellement gonflé.


Lire aussi :

Voir la rubrique
ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Les revenus mondiaux de la musique enregistrée progressent de 5,9%

jeu, 04/27/2017 - 15:44

La fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) publie Global Music Report 2017 et annonce un record historique de croissance du marché où les revenus issus du numérique sont désormais majoritaires.

Le marché mondial de la musique enregistrée affiche ainsi une hausse 5,9% en 2016, soit le plus fort taux de croissance depuis l'établissement des statistiques du marché mondial par l'IFPI en 1997. Le chiffre d'affaires mondial de la musique enregistrée s'est élevé à 15,7 Milliards US $ pour l'année 2016.

À l'origine de la progression de 60,4% des revenus du streaming, les 112 millions d'utilisateurs des abonnements payants au streaming ; cette croissance compense largement la baisse de 20,5% des revenus du téléchargement et celle de 7,6% des ventes physiques. Grâce à ce fort développement du streaming, les revenus issus du numérique ont réalisé pour la première fois 50% du chiffre d'affaires total de la musique enregistrée.

Le streaming est également à l'origine de la croissance constatée dans les marchés en développement comme la Chine (+20.3%), l'Inde (+26.2%) and et le Mexique (+23.6%) qui ont connu de fortes progressions.

Les chiffres clés du marché mondial de la musique enregistrée 2016 https://t.co/W9jGdyMBiB @IFPI_org #GlobalMusicReport pic.twitter.com/vGLHcxXkYH

— snep (@snep) 25 avril 2017

Evolution du chiffre d'affaires de la musique enregistrée dans le monde 1999 - 2016 #GlobalMusicReport @IFPI_org pic.twitter.com/8E5QHklrBS

— snep (@snep) 25 avril 2017

Structure du marché mondial de la musique enregistrée : le numérique représente désormais 50% du CA global, le physique 1/3 @IFPI_org pic.twitter.com/iio6HNMVBw

— snep (@snep) 25 avril 2017

Evolution 2016/2015 des sources de revenus de la musique enregistrée dans le monde #GlobalMusicReport @IFPI_org pic.twitter.com/5czntTlgcX

— snep (@snep) 25 avril 2017

Disparités régionales derrière la croissance globale du marché de la musique enregistrée dans le monde +5,9%. https://t.co/W9jGdyMBiB pic.twitter.com/VT8zM4st3z

— snep (@snep) 25 avril 2017

Le Value Gap

L'IFPI espère que cette croissance se poursuivra et estime que la correction du value gap est la condition nécessaire du succès : pour les producteurs, il s'agit de mettre fin au décalage croissant qui existe entre les revenus que tirent les services de partage des contenus en ligne comme YouTube, avec la rémunération perçue en retour par ceux qui créent et investissent dans la musique.

Frances Moore, chief executive à l'IFPI, affirme que « les bons résultats de la musique enregistrée sont le fruit d'années d'investissement et d'innovation de la part des maisons de disques pour bâtir un marché numérique solide et dynamique ». L'IFPI en appelle ainsi aux décideurs politiques afin de modifier les lois existantes de manière à ce que la musique puisse se développer dans un « marché numérique équitable ».

#ValuGap : ce que @Spotify verse par an et par utilisateur aux producteurs comparé à ce que verse @YouTube https://t.co/W9jGdyv0r3 @IFPI_org pic.twitter.com/yQUywbGbc7

— snep (@snep) 25 avril 2017

#ValueGap : le décalage croissant entre les revenus tirés de la musique par les services comme YouTube & les revenus versés aux ayants-droit pic.twitter.com/QLtDHdA4U5

— snep (@snep) 25 avril 2017

LIRE LE GLOBAL MUSIC REPORT 2017 (synthèse française)

Les conférences à Musicora

jeu, 04/27/2017 - 10:44

Du 28 au 30 avril, le salon Musicora propose une cinquantaine de conférences et de présentations à Paris. Les grands axes de ce "rendez-vous de la musique et des musiciens" : business, export, innovation, pratique instrumentale et enseignement.

Le salon Musicora 2017, parrainé cette année par André Manoukian, c'est 200 exposants (instruments, partitions, festivals, innovation, écoles de musique…), 80 ateliers d'éveil musical et d'initiation instrumentale, et une série de 30 concerts à la Grande Halle de La Villette.
Voir le programme complet

La journée du vendredi 28 avril sera plus particulièrement dédiée aux professionnels de la musique avec une dizaine de conférences dédiées, dont :

  • New Deal - (9h30-18h)
    Deuxième édition des Rencontres professionnelles internationales organisées avec la FEVIS, France Festivals, Futurs Composés, le Bureau Export et l'Institut français. Speed-meetings entre programmateurs, ensembles et éditeurs. Pitchs de projets artistiques et de projets numériques.
TOUTES LES CONFÉRENCES & PRÉSENTATIONS MUSICORA 2017

Panorama des disquaires indépendants en France

mar, 04/25/2017 - 12:31

L'étude La situation économique des disquaires indépendants publiée par le ministère de la Culture révèle un ensemble de données sur le profil des disquaires, ainsi que sur les activités et l'implantation de ces commerces.

Cette observation a été lancée par la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du ministère de la Culture, en partenariat avec le CALIF, la Fédération nationale des labels indépendants (FELIN) et l'Ensemble Paris emploi compétences (EPEC).

Elle porte sur la situation économique disquaires indépendants en France métropolitaine et vise à mieux appréhender les difficultés rencontrées par cette profession.

Les chiffres clés :

La localisation

334 disquaires indépendants sont en activité, répartis de manière plus ou moins homogène sur le territoire avec néanmoins une forte concentration dans les agglomérations.

Le responsable

Le responsable est majoritairement un homme (90%) de plus de 45 ans (58%) qui a eu des expériences professionnelles extrêmement variées avant d'être disquaire (86%). Dans 68% des cas, il est gérant du magasin ; et dans 78% des situations, il s'agit d'un gérant non-salarié.

L'activité

Leur chiffre d'affaire moyen est de 100 000€, auquel contribue à hauteur de 70% la vente de vinyles.
La profondeur des catalogue (5 000 références en valeur médiane) et la richesse des styles représentés démontrent le rôle important des disquaires indépendants dans la promotion de la diversité musicale.

Les activités annexes

Indice à la difficulté économique des disquaires : dans 80% des cas, ils ne se limitent pas à la vente de produits musicaux.

LIRE L'ÉTUDE DANS SON INTÉGRALITÉ

Agenda pro : semaine du 24 au 30 avril

lun, 04/24/2017 - 11:58

Chaque semaine, retrouvez les principaux rendez-vous professionnels de la musique : rencontres, ateliers, forums, AG, salons, congrès, etc.



24 AVRIL

CONFÉRENCE
Idée² - Musique et Désobéissance
Paris


24 AVRIL

RENCONTRE
La Synchronisation
Paris


25 AVRIL

RENCONTRE
Robin Sen Gupta (Terrier productions)
Paris


25 AVRIL

RENCONTRE
Les réseaux des festivals
Paris


25 AVRIL

RENCONTRE
Le secteur culturel s'empare de la formation professionnelle
Montlouis/Loire (37)


25 - 27 AVRIL

RENCONTRE
Cycle-rétrospective sur le développement des musiques actuelles en Fédération Wallonie-Bruxelles
Belgique


26 AVRIL

RENCONTRE
Meetup Technopol et Assemblée générale
Paris


26 AVRIL

RENCONTRE
Organiser un concert avec une asso : mode d'emploi
Belfort (90)


26 AVRIL

CONFÉRENCE
La structuration des réseaux de musiques actuelles - l'écosystème des musiques actuelles
Paris


26 AVRIL

ÉVÉNEMENT
3e édition du Prix Sacem du droit d'auteur
Paris


27 AVRIL

RENCONTRE
Évaluer l'utilité sociale de sa manifestation culturelle
Rennes (35)


27 AVRIL

RENCONTRE
Éduquer l'oreille musicale : quel support pour quelle écoute ?
Paris


28 AVRIL

RENCONTRE
Service civique et culture
Marseille


28 - 30 AVRIL

SALON
Musicora
Paris


29 AVRIL

RENCONTRE
Le 93 : hub musical ?
Montreuil


30 AVRIL

ÉVÉNEMENT
Jazz Day
Paris


AGENDA DES AIDES FILIÈRE D'AVRIL AGENDA DES AIDES ARTISTE D'AVRIL RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET (tremplin, dispositif d'aide, etc.)
ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Veille d'actualités - Semaine 16

ven, 04/21/2017 - 16:16

Cette semaine : rémunération stream "au réel", blockchain, frais professionnels, sûreté & sécurité, budget des festivals, propositions Félin, contrat d'artiste, accord Socan/Sodrac…

Chaque semaine, l'IRMA vous propose une sélection d'informations sur le secteur musical. Cette sélection est issue de la veille d'actualités relayée sur nos réseaux sociaux :

Festival : une évolution budgétaire impactée par les surcoûts de sécurité

Dans le cadre du Printemps de Bourges, le CNV a présenté une étude sur les caractéristiques et les évolutions budgétaires des festivals de musiques actuelles en 2016. Ces données témoignent des coûts croissants liés à la sécurité.


Deezer cherche à rémunérer au plus juste

La plateforme de streaming explore des pistes pour développer un modèle de rémunération basé sur les écoutes "au réel".


Pourquoi l'industrie musicale a besoin de la blockchain

Décryptage de l'accord SACEM, ASCAP, PRS pour mettre au point un système commun d'identification des œuvres utilisant la technologie blockchain.


L'abattement pour frais professionnels va disparaitre chez Pôle Emploi Spectacle

A partir des paies de juillet, il ne sera plus possible d'appliquer l'abattement pour frais professionnels sur les bases de calcul des cotisations d'assurance chômage (AC) et d'association de garantie des salaires (AGS).


10 propositions de Félin pour la présidentielle : transition numérique, quota & rémunération streaming, taxe YouTube…

Pour la défense de la diversité culturelle et musicale, la Fédération nationale des labels indépendants (Félin) soumet plusieurs "mesures concrètes" au futur Président de la République et à ses équipes.


Le vrai poids des emplois de la culture

En moins de trois décennies, le nombre d'emplois dans le domaine de la culture a presque doublé. Mais le secteur reste fragile en raison de la précarité de nombreux postes.


Publication du guide Gérer la sûreté et la sécurité des événements et sites culturels

Ce guide de bonnes pratiques destiné aux organisateurs d'événements culturels de toute nature et à leurs organisations vise à renforcer les mesures de sûreté dont ils sont les garants.


Les musiques électroniques entrent à l'école

La Sacem lance La Fabrique Électro, un programme d'intervention artistique à l'école dédié aux musiques électroniques.


Avant, c'était "major vs. indie". Maintenant, c'est "quick vs. slow"

Interview exclusive par Music Business Worldwide de Pascal Nègre sur son nouvel amour pour la gestion des artistes et sur le rôle des maisons de disques aujourd'hui.


Lire aussi :

Voir la rubrique
ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Festival : une évolution budgétaire impactée par les surcoûts de sécurité

ven, 04/21/2017 - 13:26

Dans le cadre du Printemps de Bourges, le CNV a présenté une étude sur les caractéristiques et les évolutions budgétaires des festivals de musiques actuelles en 2016. Ces données témoignent des coûts croissants liés à la sécurité.

L'étude réalisée sur un panel de 84 festivals dresse un portrait général des structures étudiées et analyse plus en détail les budgets des festivals.

Les principales données publiées :

-* En moyenne, les festivals étudiés sont âgés de 20 ans, durent 6 jours, génèrent 17.828 entrées payantes pour un prix du billet de 26 euros. Ils consacrent 30% de leurs charges à l'artistique, 43% à la technique, logistique, sécurité et 28% aux autres charges (communication, fonctionnement…).

  • Entre 2014 et 2016, les charges artistiques se sont accrues de 6% par an en moyenne quand les charges techniques, logistiques et de sécurité croissaient de 7% par an.
  • Les surcoûts liés au renforcement des dispositifs de sécurité sont évalués en moyenne à 14K€ par jour en 2016. Les charges supplémentaires sont à 70% engendrées par l'augmentation de moyens humains et, dans 73% des cas, elles visent à renforcer les mesures de contrôle et de surveillance.
  • Les festivals enregistrent une augmentation de leurs recettes propres de 7% par an entre 2014 et 2016 (+6% de billetterie, +14% bars/buvettes et concessions), qui représentent près des 2/3 du total de leurs produits. Ces nouvelles ressources, associées au développement et à la diversification des partenariats privés (+9% / an en moyenne, pour atteindre 15% du total de leurs produits en 2016), prouvent la capacité des festivals à rebondir.
LIRE L'ÉTUDE

Le sujet du Fonds d'Urgence n'est pas derrière nous, nous avons eu plus de 200 demandes @PhilippeNicola @CNV_info #budgets des #festivalsMA pic.twitter.com/SQYZ1KzVwq

— CNV (@CNV_info) 20 avril 2017

Sur quelles bases négocier un contrat d'artiste ?

ven, 04/21/2017 - 11:54

L'avocat Jean-Marie Guilloux revient en détail sur cet accord entre interprète et producteur phonographique dans le guide La Négociation du contrat d'artiste qui vient de paraître en coédition IRMA / ADAMI.

Cet ouvrage aborde de manière exhaustive et pratique ce type de contrat d'enregistrement. Prioritairement destiné aux artistes et aux maisons de disques, il éclaire des sujets complexes où s'entremêlent droit des contrats, droit du travail et droit de la propriété intellectuelle, mais également pratiques professionnelles et décisions judiciaires.

À la lumière des dernières jurisprudence et des récents changements législatifs, son auteur, Jean-Marie Guilloux, avocat au barreau de Paris et spécialiste du secteur, y analyse, article par article, les conséquences juridiques et économiques de chaque clause du contrat d'artiste.

« Je suis allé rechercher les spécificités de tous les contrats d'artiste qui existent aujourd'hui sur la place de Paris. Le contrat d'artiste qui se trouve dans ce livre n'est donc pas le contrat de telle ou telle maison de disques, mais celui de toutes les maisons de disques ! », J.-M. Guilloux. Lire son interview

Ce guide s'adresse aux artistes et aux producteurs, mais également à tous les acteurs de la filière musicale qui souhaitent professionnaliser leur pratique et mieux travailler ensemble, gagner en pouvoir de négociation et établir un contrat équitable.

PLUS D'INFO SUR CE GUIDE

Les 10 propositions de la Félin

mer, 04/19/2017 - 16:43

Pour la défense de la diversité culturelle et musicale, la Fédération nationale des labels indépendants (Félin) soumet plusieurs "mesures concrètes" au futur Président de la République et à ses équipes.

Le streaming ne constituant pas encore "un relais de croissance" pour les labels indépendants (le disque physique représente encore 60% des ventes des membres de la fédération), la Félin souhaite que se poursuive la politique d'accompagnement des labels indépendants "à la transition numérique, à la modernisation des outils et à l'amélioration des process de diffusion".

Si un ensemble de mesures consiste à défendre l'intérêt des labels indépendants et de la diversité des productions qu'ils portent, les propositions de la Félin vont également plus loin. Certaines préconisations portent ainsi plus largement sur la défense de l'écosystème "qui gravite autour de la production indépendante et lui permet de continuer à vivre".

LES 10 PROPOSITIONS DE LA FÉLIN
  • Pour équilibrer le rôle des musiques émergentes face aux musiques dites mainstream : continuer à garantir l'indépendance et le foisonnement artistique via le soutien d'aides publiques.
  • Pour mieux rémunérer les artistes pendant les sessions d'enregistrement : pérenniser le Fonds national pour l'emploi pérenne dans les spectacle vivant, le FONPEPS, dédié également aux petits labels employeurs.
  • Pour réunir tous les acteurs de la musique enregistrée & spectacle vivant et permettre de répondre collectivement à des enjeux communs : mettre en place une "maison de la musique" à partir du CNV.
  • Pour diffuser les musiques de découverte et de niche, souvent peu ou pas exposées sur les radios et télévisions nationales : soutenir les radios locales en renforçant le fonds de soutien à l'expression radiophonique, le FSER.
  • Pour que le streaming soit un véritable relais de croissance des nouveaux talents et de la diversité :

    1. Promouvoir l'éditorialisation sur les sites de streaming en faveur de la musique indépendante ; en d'autres termes, introduire des quotas de musique "de découverte et de niche" comme cela existe pour le chant en français sur les radios.

    2. Mettre en place une rémunération du stream plus avantageuse de la nouveauté par rapport au back-catalogue (6 mois après la sortie).
  • Pour favoriser la montée en compétence des structures de production de moins de 11 salariés, souvent peu formées sur la gestion : créer de dispositifs nationaux ou régionaux d'accompagnement et de formation, sur le modèle du secteur du spectacle vivant.
  • Pour financer les petites productions de vidéoclips musicaux : flécher une partie de la taxe Youtube, reversée au CNC, vers les professions de la musique qui produisent le premier type de contenus consommés sur Internet.
  • Pour valoriser le travail des disquaires indépendants, passeurs de culture, prescripteur musicaux et animateurs de territoire : créer un statut du commerce culturel de proximité.
  • Et pour rêver un peu : passer la TVA à 5,5% sur les disques pour assurer une politique culturelle forte en faveur de la musique, comme pour le livre.
PLUS D'INFO SUR LE SITE DE LA FÉLIN

Les musiques électroniques entrent à l'école

mar, 04/18/2017 - 15:13

La Sacem lance La Fabrique Électro, un programme d'intervention artistique à l'école dédié aux musiques électroniques. Pour y participer, un appel à candidatures est ouvert aux compositeurs jusqu'au 10 mai.

Cet appel s'adresse aux compositeurs de musiques électroniques ou de musiques électroacoustiques (membres de la Sacem) désireux de transmettre leurs connaissances et de sensibiliser des collégiens à la création sonore et musicale, notamment grâce à l'utilisation des nouvelles technologies.

La Fabrique Électro est un programme qui réunit les compositeurs sélectionnés et des professeurs d'éducation musicale et de chant choral autour d'un travail de création d'une oeuvre musicale avec des collégiens (cycle 4 - classes de 5e, 4e, 3e). Ce travail donnera ensuite lieu à une restitution en public.
La première édition de cette opération sélectionnera une dizaine de projets répartis sur l'ensemble du territoire, dont les territoires d'Outre-Mer.

Ce projet s'inscrit dans le cadre des actions culturelles menées par la Sacem, et répond à ses objectifs en matière d'éducation artistique et culturelle, à savoir :
• échanger avec un artiste, un créateur ou un professionnel de l'art et de la culture
• appréhender des oeuvres et des productions artistiques
• mettre en oeuvre un processus de création
• s'intégrer dans un processus collectif
• réfléchir sur sa pratique
• comprendre et utiliser un vocabulaire approprié à chaque domaine artistique ou culturel
• mettre en relation différents champs de connaissances, etc.

La Fabrique Électro est un programme qui fait suite à l'étude sur les musiques électroniques publiée par la Sacem à l'automne 2016.

PLUS D'INFO SUR LA FABRIQUE ÉLECTRO

Agenda pro : semaine du 18 au 23 avril

mar, 04/18/2017 - 11:58

Chaque semaine, retrouvez les principaux rendez-vous professionnels de la musique : rencontres, ateliers, forums, AG, salons, congrès, etc.



18 AVRIL

RENCONTRE
Rencontre et échanges sur l'éco-système musical angevin
Angers


18 - 21 AVRIL

INAUGURATION
La Seine Musicale
Boulogne-Billancourt


18 - 23 AVRIL

SALON
Canadian Music Week
Toronto/Canada


19 - 21 AVRIL

CONFÉRENCES & RENCONTRES
Conférences du Printemps de Bourges (Agi-Son/Ferarock/CNV/Télérama/Bureau Export/Prodiss/Spedidam/Sma)
Bourges


19 - 23 AVRIL

EXPOSITION & CONFÉRENCES
Cycle Punk Printemps de Bourges
Bourges


20 AVRIL

RENCONTRE
Table ronde : « Rééditions en tout genre, le second souffle du vinyle ? »
Paris


20 AVRIL

CONFÉRENCE
Y a-t-il des musiques universelles ?
Paris


20 - 21 AVRIL

RENCONTRE
Journées Europe Créative
Strasbourg


21 AVRIL

CONFÉRENCE
Ni noires, ni blanches : histoire des musiques créoles
Paris


22 AVRIL

JOURNÉE PORTES OUVERTES
Formations musiques actuelles et spectacle vivant
Nantes


22 AVRIL

CONFÉRENCE
Musiques Jamaïcaines
Paris



22 AVRIL ÉVÉNEMENT
Disquaire Day




22 - 23 AVRIL

ÉVÉNEMENT
Culture experience days : « Music Maker » au Château Éphémère
Carrières-Sous-Poissy (78)


AGENDA DES AIDES FILIÈRE D'AVRIL AGENDA DES AIDES ARTISTE D'AVRIL RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET (tremplin, dispositif d'aide, etc.)
ET ACTUALISÉ EN CONTINU

Veille d'actualités - Semaine 15

ven, 04/14/2017 - 15:05

Cette semaine : monétisation YouTube, emploi culturel, blockchain, labels du spectacle vivant, musique et pub, club électro, le Bateau ivre à Tours, etc.

Chaque semaine, l'IRMA vous propose une sélection d'informations sur le secteur musical. Cette sélection est issue de la veille d'actualités relayée sur nos réseaux sociaux :

Fin de la monétisation des vidéos sous la barre d'un certain nombre de vues sur YouTube

YouTube a désormais la volonté de ne monétiser que les chaînes qui dépassent le cap des 10 000 vues.



Pourquoi il n'y a pas de meilleur époque pour créer son label qu'aujourd'hui

Le désir de créer des enregistrements et de les partager avec le monde n'a pas faibli, et comme les outils se sont développés… Par Emily Gonneau [EN].


Emploi culturel : la décentralisation n'a pas eu lieu

Une étude de l'Insee met en lumière le poids écrasant de la région-capitale dans l'emploi culturel. Elle bat également en brèche quelques idées reçues.


Tours : 1 collectif pour faire revivre le Bateau Ivre

Un collectif s'est formé pour racheter et faire revivre le Bateau ivre, une salle de concert emblématique fermée à cause d'une baisse des subventions.


La Sacem, ASCAP et PRS for Music s'unissent afin d'explorer le potentiel de la blockchain

En collaboration avec IBM, les trois sociétés d'auteur s'engagent dans un projet visant à explorer le potentiel de la technologie blockchain pour l'identification des oeuvres pour les ayants droit.


De nouvelles règles pour les labels du spectacle vivant

Un décret intéressera de près les services en régie de collectivité qui veulent être labellisés par le ministère de la Culture. Le texte est pris en application de l'article 5 de la loi LCAP clarifie le dispositif existant.


Chanteur, un métier où il faut savoir remplir une salle et sa feuille d'impôt

Jain, Fakear, Broken Back ou François and The Atlas Moutains… Avant d'être à l'affiche des plus grands festivals, l'apprentissage du métier est passé pour ces chanteurs par des aspects moins glamours, comme savoir remplir sa déclaration d'impôt.


Sacem et Ircam vont créer un logiciel pour détecter les morceaux

La Sacem et l'Ircam collaborent depuis janvier afin de mettre au point une technologie nouvelle qui détecterait les morceaux "quelle que soit la version, l'instrumentation, la tonalité, l'interprète".


Lire aussi :

Musique électronique : Ces clubs commerciaux qui se mettent à la page de l'underground
Comment la musique s'est réinventée en ligne
Musicoin, le bitcoin de la musique (blockchain)
Ben Barbaud/Hellfest : "Aujourd'hui le problème du fest', c'est qu'il n'y a pas de place pour tout le monde"
Le streaming a tué l'intro instrumentale
Le rôle de la musique dans la publicité (vidéo)
Festivals : têtes d'affiche et piquets de tente

Voir la rubrique
ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Disquaire Day 2017

jeu, 04/13/2017 - 15:50

La 7e édition française du Disquaire Day aura lieu le 22 avril. Au programme : plus de 200 disquaires indépendants qui participent à l'opération, des vinyles inédits et des éditions limitées, etc.

La déclinaison française du Record store Day, organisé par le Calif (Club action des labels indépendants français), réunit un réseau de 250 disquaires indépendants qui fêteront l'événement dans 90 villes en France et également en Suisse, en Belgique et au Luxembourg.
L'édition 2017 compte d'ores et déjà près de 30 disquaires supplémentaires par rapport à l'édition précédente, dont une vingtaine de magasins ayant ouvert ces derniers mois.
Voir la liste des disquaires indépendants

Pour l'occasion, près de 300 vinyles inédits ou en éditions limitées ont été enregistrés, pressés, réédités et seront distribués exclusivement dans les disquaires partenaires. Des centaines d'évènements live (expositions, projections, rencontres, dédicaces, etc.) seront également organisés.
Voir la liste des événements

À noter qu'en 2017, le titre d'ambassadeur du Record store Day revient à l'artiste St Vincent.

Parmi les moments proposés, un before et un after auront lieu ce jour-là :

• Before du Disquaire Day - Table ronde : « Rééditions en tout genre, le second souffle du vinyle ? » (Paris)

• Les Disquaires Day Nights (concerts de clôture) auront lieu dans plusieurs villes, dont Paris et Lyon, avec plus de 150 artistes présentés en live.

ASCAP, SACEM et PRS lancent un projet de blockchain

jeu, 04/13/2017 - 14:49

En collaboration avec IBM, les trois sociétés d'auteur s'engagent dans un projet visant à explorer le potentiel de la technologie blockchain pour l'identification des oeuvres pour les ayants droit.

Trois des plus importantes sociétés de gestion de droits d'auteur au monde – SACEM (Société des Auteurs Compositeurs et Éditeurs de Musique), ASCAP (American Society for Composers Authors and Publishers), et PRS for Music (Performing Right Society for Music) – ont annoncé allier leurs forces dans le cadre d'un projet de blockchain, pour mettre au point un prototype de gestion partagée des informations relatives aux droits d'auteur.

Ensemble, elles élaborent un nouveau système de gestion des liens entre les ISRC (codes internationaux pour les enregistrements musicaux) et les ISWC (codes internationaux pour les œuvres musicales). Cette solution permettra d'améliorer l'appariement entre ces deux ensembles de données et d'optimiser l'identification des ayants droit, afin de réduire les risques d'erreurs et de limiter les coûts, et à terme, d'accélérer l'octroi de licences. L'objectif du projet est de mettre au point un prototype qui permettra aux sociétés de créer et de s'appuyer sur une base de métadonnées d'œuvres musicales partagée et décentralisée, avec des capacités de suivi et d'actualisation en temps réel.

Les équipes techniques de la SACEM, d'ASCAP, et de PRS for Music collaborent avec IBM en vue d'exploiter la technologie blockchain open source de la Linux Foundation, Hyperledger Fabric, pour recouper, regrouper et préciser les liens existants entre les ISRC et les ISWC, et confirmer l'exactitude des informations ou des conflits identifiés sur des œuvres musicales. Bien que ce projet n'en soit encore qu'à ses débuts, il représente une étape fondamentale et prometteuse pour le développement et le déploiement des solutions blockchain dans la filière. Connue pour sa capacité à gérer des fichiers décentralisés, la blockchain permettra de répondre aux enjeux liés aux conflits d'identifiants autour d'une même œuvre pour de multiples ayants-droit.

Pour Jean-Noël Tronc, Directeur général-gérant, qui se réjouit « de cette initiative conjointe internationale », ce projet vient renforcer la mission de la SACEM : « garantir aux créateurs et éditeurs de musique, un avenir diversifié et pérenne, dans lequel ils soient efficacement et équitablement rémunérés. La SACEM s'est engagée à soutenir durablement la création et à investir dans des technologies innovantes et dans des systèmes d'information permettant d'améliorer l'identification de leurs œuvres, pour tous les usages en ligne, quelle que soit la plateforme. Grace à cette expérimentation, nous souhaitons développer de nouvelles solutions autour de la blockchain, pour s'atteler à un problème de longue date et bien connu des professionnels de la musique – un problème qui s'est accru sensiblement avec la décentralisation croissante de la répartition des droits sur les œuvres musicales en ligne. En développant ce projet blockchain aux côtés d'ASCAP et PRS for Music, nous capterons davantage de valeur au profit des créateurs et éditeurs de musique du monde entier. »

Elizabeth Matthews, Directrice générale de la société américaine précise que « l'ASCAP est sans cesse à la recherche d'opportunités pour exploiter de nouvelles plateformes technologiques afin de traiter spécifiquement les besoins de nos membres et de la filière, ce qui nécessite davantage de transparence et d'exactitude. Au-delà de son utilisation initiale dans les systèmes de paiement, la blockchain a d'ores et déjà permis d'améliorer significativement certaines opérations telles que le recueil de données et le partage d'informations opérationnelles, de façon spectaculaire, en temps réel ou en réduisant les coûts. »

Enfin, pour Robert Ashcroft, Directeur général de PRS for Music, « la mise en place de données de droits d'auteur référentes représente depuis longtemps l'un des défis les plus importants auxquels le secteur se trouve confronté. La blockchain et les Distributed Ledger Technologies (DLT) ouvrent un champ de nouvelles opportunités pour permettre à tous les secteurs d'activité de faire face à des défis de longue date. Le marché numérique nécessite des rapports en temps réel pour le compte de multiples acteurs à travers le monde. Si la blockchain peut nous aider à réaliser cet objectif, elle proposera de nouvelles perspectives aux développeurs de nouvelles applications numériques, améliorera la fiabilité des versements des droits d'auteur et dégagera de la valeur pour les ayants-droit. »

Conférences pros du Printemps de Bourges

mar, 04/11/2017 - 15:38

Du 19 au 21 avril, plusieurs organismes - CNV, Sacem, Bureau Export… - présentent des tables rondes et conférences professionnelles dans le cadre du Printemps de Bourges.

PROGRAMME Mercredi 19 Avril

15h - 16h - Organisée par AGI-SON
Fréquentation de concerts et rapports aux risques auditifs : une étude auprès des publics de salles de concerts en France.

16h - 17h30 - Organisée par AGI-SON, le CNV et la SACEM
Législation sonore : bilan de la campagne Oper@'Son et mesures d'accompagnement de la future réglementation.

Jeudi 20 Avril

09h30 - 16h - Organisé par Fraca-Ma
Questions Com' #1 : le rendez-vous des "communicants" du secteur musical.

15h45 - 17h45 - Organisé par la FERAROCK avec la participation de la FELIN
Du local au national, quelles passerelles entre les radios pour la promotion des artistes émergents ?

16h - 18h - Organisée par le CNV
Indicateurs économiques des festivals de musiques actuelles en France : caractéristiques et évolutions budgétaires 2014-2016.

Vendredi 21 Avril

11h - 13h - Organisée par Télérama
Présentation de la nouvelle plateforme digitale TéléramaSorties.

11h - 14h15 - Organisée par le Bureau Export
Session de speed-meeting avec une délégation de professionnels internationaux.

11h - 13h - Organisée par le PRODISS
Croissance, emploi, talents et attractivité : la contribution du spectacle musical et de variété à l'économie nationale.

15h30 - 17h30 - Organisée par le SMA
Financer la culture par l'économique, Fonpeps et crédits d'impôts à l'épreuve du terrain.

16h - 18h - Organisée par la SPEDIDAM
Propositions pour l'avenir des droits des artistes-interprètes.

INFOS SUR LE SITE DU PRINTEMPS DE BOURGES

Pages