Le Blog

RAUL MIDON : LE LIVE REPORT

LIVE REPORT RAUL MIDON - 06 Mai 2017

 

On est ravi d’accueillir ce soir le multi-instrumentiste de talent Raul Midon accompagné du bassiste Romeir Mendez et du batteur Billy Williams, qui sont là pour présenter un nouvel album jazz/pop/soul qui vient de sortir, BAD ASS AND BLIND.
 
Ils arrivent ensemble sur scène, Raul avec un grand sourire se présente à nous dans un bon français, et annonce le premier morceau de la soirée, PEDAL TO THE METAL, un inédit de son nouvel album.
 
 
Dès que la basse et la batterie résonnent nous sommes happés dans une bulle de groove qui nous enveloppe de plaisir qui nous indique que la soirée va être chaleureuse.
 
Nous avons ensuite droit à 3 autres nouveaux morceaux, le très beau SOUND SHADOW suivi de BAD ASS & BLIND (ou Raul nous montre sa grande maitrise de la 6 cordes) et IF ONLY avec Romeir qui passe à la contrebasse et Billy qui nous enchante par son jeu jazzy tout en délicatesse.
 
Puis c’est un morceau de latin/jazz issu de son précédent album, MI AMIGO CUBANO, qui va introduire un joli moment. Raul laissé seul sur scène par ses musiciens va nous faire l’homme-orchestre sur SUNSHINE I CAN FLY (Un morceau de 2005), maitrisant sa guitare de la main gauche, jouant des percussions de la main droite et tout en imitant à la perfection la trompette avec sa bouche. Cela lui vaudra une ovation du public ravi de la performance ! 
 
 
 
Il continuera ainsi sur SEPARATE IDENTITY et SONG FOR SANDRA pour notre plus grand plaisir. 
 
Ses musiciens reviennent pour ALL THAT I AM avec Romeir qui prend nouveau la contrebasse, puis WAS IT EVER REALLY LOVE et WAITED ALL MY LIFE, ce classique de 2006 qui parle de sa femme et toujours chanté avec beaucoup d’émotion.
 
On arrive déjà à la fin avec STATE OF MIND qui nous fait bouger les jambes et le reste, avec au milieu un efficace solo de Billy à la batterie.
 
 
 
Après une courte pause c’est le rappel et nos 3 artistes concluent la soirée par une balade, ALL YOU NEED qui sera suivie de remerciements à notre encontre. Déjà 1h30 de concert, nous n’avons pas vu le temps passer.
 

 

Conclusion de la soirée, Raul Midon est vraiment un virtuose de la guitare, et il fait ce qu’il veut de sa voix, ce qui est assez impressionnant.
 
 
Live report réalisé par Arnold Pijot.

 

ajouté par La Com'

commentaire

Tous les articles